Pourquoi le storytelling est-il si puissant dans notre monde digital ?

By Siegfried HAACK

storytelling dans le monde digital.

Souvent sous-estimé ou mal compris, le storytelling est une mise en récit transversale d’une expérience ou de l’émergence d’un produit ou service. Mais, à l’heure des réseaux sociaux, des messageries instantanées, qu’en est-il réellement ? Pourquoi le storytelling est-il si important dans notre monde digital ?

Quand le storytelling crée de l’ordre

Dans la masse informe et multifacette que revêt l’information sur Internet, le storytelling fait office de fil d’Ariane, de fil directeur, car il crée et structure un ordre et une progression dans un discours.

Le storytelling apporte une certaine cohérence à votre discours alors que celui-ci pourrait se perdre dans des commentaires sans fin sur Internet.

Quand le storytelling crée de l'ordre dans un discours.

Le récit qu’est le storytelling fidélise les consommateurs, les acteurs et les spectateurs par le biais d’une grande histoire, que celle-ci soit implicite ou explicite.

Le storytelling va alors créer une sorte de visée globale qui participe à la stratégie d’une marque ou d’une entreprise au fur et à mesure de son développement.

Le storytelling digital

Particulièrement créatif, le storytelling digital relie le texte, le son et l’image. Il offre soudain une interaction privilégiée avec vous et votre communauté sur Internet.

Tandis qu’Internet encourage la multiplicité des histoires qui se juxtaposent, le storytelling se présente comme un chef d’orchestre.

Il va tisser les liens entre les nombreux contenus et vos petites histoires ou anecdotes.

Tony Robbins dans une séance virtuelle de storytelling.

Il est incarné par un professionnel auquel les clients peuvent s’associer.

Dans le storytelling appliqué au monde digital, on peut distinguer 4 types de contenus de marques :

  • Le storytelling serviciel : cette approche conseille le client, guide les internautes en présentant une description claire et accessible d’un univers.
  • Le storytelling ludique : cette approche incite à jouer. Les marques dans l’agroalimentaire l’utilisent souvent pour créer du buzz et accroitre leur notoriété (Burger King, Oasis, etc.).
  • Le storytelling pédagogique : méthode populaire chez les marques de santé ou de beauté. Elle s’appuie souvent sur la création de tutos.
  • Le storytelling créatif : souvent confondu avec le « brand content », c’est la création d’une histoire qui invite dans une atmosphère particulière (exemple avec la marque Lidl).

Dans cet univers qu’est le monde digital, le storytelling devient donc transmedia. Il jongle entre vidéo, son, texte inspirant ou photos afin de développer des discours plus riches, plus complets, des discours à la fois kinesthésiques et sensoriels.

Le story-living: la prochaine étape ?

Sur Internet, vous devez captiver l’attention de vos lecteurs, de votre communauté. Pourquoi ? Pour leur offrir une expérience dont ils se souviendront.

Pour aller plus loin que le storytelling, une nouvelle approche émerge par le biais de tous ces médias : le story-living.

Le storyliving, une continuité logique du storytelling dans le monde digital.

En tant que porte-parole, créateur de récits, vous allez devoir faire vivre vos histoires. Vous devez créer des récits qui inspirent et qui mobilisent une participation directe.

Avec le story-living, l’émotion est au maximum.

Mais, il convient que l’expérience partagée soit sincère, engageante et émouvante afin de solliciter de la gratitude.

Avec le développement du streaming en direct (sur Facebook, Instagram et Youtube), des vidéos à 360°, vous allez pouvoir engager votre communauté à vos côtés. Dès lors, vos lecteurs peuvent participer et vivre à vos côtés un événement fédérateur.