Storytelling : les différents types d’histoires

By Siegfried HAACK

Les types d'histoires en storytelling.

La façon dont vous allez raconter votre histoire, que ce soit pour vendre, présenter un produit ou un service ou simplement pour vous exprimer impacte différemment votre public. Il existe une foule de types d’histoires qui correspondent à un certain public, à une situation précise.

Voici les principales formes d’histoires que j’ai repérées pour vous aider à y voir plus clair.

Différentes formes d’histoires en storytelling

L’anecdote

C’est sûrement l’outil le plus simple à utiliser et l’un des plus percutants en storytelling.

Constituée de faits mineurs qui se rapportent à votre vécu, l’anecdote vise à accompagner un propos en lui apportant une touche attrayante, sympathique.

L'anecdote pour pimenter votre storytelling.

Ici, votre histoire est utilisée comme un effet de style pour rompre avec la monotonie du discours.

Le témoignage

Le retour d’expérience ou le témoignage d’un client est relativement neutre.

C’est pourquoi il peut être utilisé dans votre dans discours devant un public, car il vient conforter votre point de vue.

La success story

Très appréciée par les clients et les prospects, la success-story est une forme de témoignage. Elle retrace exclusivement une expérience réussie.

Ce genre d’approche sert à proposer un comportement à adopter et à reproduire pour obtenir ce même niveau de réussite.

Les présentations d’ordre économique ou de développement personnel exploitent souvent ce levier de communication.

Le success story pour booster votre storytelling.

L’histoire-tremplin

Se rapprochant de la success-story, cette forme d’histoire n’invite pas à suivre telle ou telle attitude.

Plus largement, l’histoire-tremplin s’attache à créer un élan, une envie, un état d’esprit nouveau. C’est une forme d’invitation de passage à l’acte.

L’apologue

Ce type d’histoire vise à illustrer une leçon de morale.

Voici une histoire allégorique qui reprend les codes d’une fable, d’un conte philosophique, d’une nouvelle, d’un mythe ou d’une utopie et transmet un message avec une valeur d’enseignement.

On retrouve souvent dans l’apologue des fables de La Fontaine, des enseignements de Rabelais, des contes de Perrault pour rester dans les grands textes classiques.

Le storytype

Autre mot apparemment barbare, le storytype est une histoire ou un élément de plusieurs histoires qui sert à exprimer une identité de manière récurrente.

La publicité utilise beaucoup ce procédé. Par exemple, le personnage de Cerise est le storytype de Groupama, facilement identifiable.

Le mythe ou la légende

Ces récits épiques apportent du sens et de la perspective à votre discours.

L’appui d’une histoire basée sur un mythe ou une légende — celle-ci ne doit pas nécessairement dater de l’Antiquité, elle peut raconter la genèse d’une marque et comment son fondateur est parvenu à montrer les échelons de la réussite et de la reconnaissance — dynamise une présentation et permet de retrouver le client ou le public sur une base et une culture commune.

Mythes et légendes en storytelling.

3 astuces pour réussir votre storytelling avec des histoires

Selon le type d’histoire qui concorde le mieux avec votre présentation, voici quelques astuces pratiques pour gagner en crédibilité :

  • Votre storytelling doit avoir un seul but ;
  • Ne dites pas les choses, montrez-les : pourquoi ne pas utiliser le data-storytelling comme appui ? ;
  • Créer un storytelling simple, familier et populaire (dans lequel le lecteur ou le public s’identifie) et émotionnel (le public aime les rebondissements, les surprises, le suspens).