All Posts by Siegfried HAACK

About the Author

L’importance de trouver son pourquoi

By Siegfried HAACK

Dans un monde toujours plus concurrentiel, un monde dans lequel chacun cherche à trouver sa voie, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, il est important de trouver sa véritable motivation. Ce « pourquoi », dont parle Simon Sinek, est la clé de votre épanouissement et de votre contribution dans votre entreprise ou dans votre vie de tous les jours.

Découvrir ses motivations

Trouver son pourquoi et une manière concrète de verbaliser sa motivation.

Pour cela, il est indispensable de réfléchir en amont sur ses propres besoins et ses attentes, de chercher à comprendre quelle est votre raison d’être.

Pour cela encore, vous pouvez demander à des personnes de votre entourage, de vous décrire en quelques mots ou adjectifs et de définir à leurs yeux quelles sont vos qualités, quels sont vos besoins réels et ce que vous pouvez apporter au monde.

Quelles sont vos motivations quotidiennes ?

Au fur et à mesure de ces premiers questionnements, vous allez établir une liste de mots clés, de situations, de sentiments qui vont vous définir.

Pourquoi trouver son pourquoi ?

L’objectif de trouver son pourquoi est de donner du sens à votre activité, pour vous comme pour vos clients et vos collaborateurs.

Mettre des mots sur ce que vous souhaitez, sur ce qui vous motive chaque jour est un puissant levier d’engagement.

Se découvrir et trouver sa voie.

On comprend, dès lors, qu’il est important de s’entourer de personnes qui partagent les mêmes valeurs, les mêmes croyances les mêmes causes, en somme le même état d’esprit.

Le Golden Circle ou la méthode WHY

Expert en leadership, Simon Sinek est auteur et à l’origine de plusieurs conférences TED. D’après lui, le motif « WHY » ou « trouver son pourquoi » se situe au cœur du cercle d’or (ou Golden Circle) qui se composent du « WHY, How et WHAT » (Pourquoi faire ce que nous faisons, Comment faire ce que nous faisons et Qu’est-ce que nous faisons).

Alors beaucoup de vendeurs vous présentent ce qu’ils vendent, peu d’entre eux vous expliquent leurs raisons, pourquoi ils fournissent tel service ou tel produit.

Il arrive souvent que le vendeur ou l’entreprise elle-même ne le sache pas ou ne sache pas comment l’exprimer.

La méthode WHY selon Simon Sinek.

Avec la méthode WHY, trouver son pourquoi et se l’approprier pour bien l’exprimer permet ensuite d’expliquer comment vous faites les choses et de conclure par ce que vous faites concrètement.

Si l’on doit décortiquer la méthode WHY pour trouver son pourquoi, on peut lire le schéma suivant :

  • Le WHY (Pourquoi) est votre raison d’être, votre but, votre croyance ou votre cause. C’est la force motrice derrière dans vos actions.
  • Le HOW (Comment) : ce sont vos actions, vos valeurs qui vont alimenter votre « pourquoi ». C’est le processus qui vous mène au « quoi ». Il est important de bien définir votre « comment », car c’est cela qui vous rend spécial et unique.
  • Le WHAT (Quoi) : cela englobe aussi bien le travail réel que vous effectuez chaque jour que les activités que vous faites pour vous ou votre entreprise. Cela concerne un produit comme un service.

Trouver son pourquoi est essentiel finalement pour rassembler des histoires et mieux les partager.

La chance ou comment savoir saisir une opportunité

By Siegfried HAACK

Dans la vie professionnelle ou dans la sphère privée, nous rencontrons tous des opportunités. Savoir saisir ces chances qui se présentent est important, mais encore faut-il savoir les trouver, les repérer, n’est-ce pas ? En adoptant la bonne manière de penser et de voir le monde autour de vous, il est possible de saisir l’opportunité devant vous.

Ouvrez vos yeux, ouvrez votre esprit !

Loin de faire quelque chose de spirituel de bas étage, la question de saisir l’opportunité au bon moment, c’est-à-dire quand celle-ci se présente devant vous, est une question récurrente.

Vous regardez autour de vous et vous vous rendez compte que certains, au travail comme dans votre vie de tous les jours, parviennent à avoir de la chance ou à avoir ce qu’ils demandent tandis que rien ne semble se profiler à votre horizon.

Mais vous êtes-vous déjà dit que cette perception de l’opportunité était une question du regard, d’attention, d’ouverture d’esprit ?

Adopter une ouverture d'esprit pour saisir l'opportunité.

En observant les changements dans votre environnement (changements politiques, changements économiques, changements technologiques, changements sociologiques), il est possible de les transformer en opportunités, en nouvelles chances pour votre entreprise ou pour vous-même.

Saisir une opportunité tient essentiellement au mental et à votre caractère. Concrètement, cela a à avoir avec votre volontarisme et surtout votre attitude au quotidien pour regarder les choses du bon côté, pour considérer qu’il y a nécessairement quelque chose de bon dans tout ce qui survient.

En adoptant cet état d’esprit, vous favorisez ce que l’on nomme l’opportunité indirecte. Concrètement, c’est l’occasion parfaite qui vient à vous sans l’avoir demandée spécifiquement.

Être à l’écoute de l’opportunité

En plus de votre attitude, il est essentiel de rester à l’écoute des opportunités et des occasions qui se présentent à vous. C’est ce que l’on nomme l’écoute active.

Savoir analyser ce que l’on entend et voit participe à savoir quand et comment vous pouvez vous montrer utile.

Dans la sphère professionnelle, il existe de nombreux outils dits de veille qui aident à rester attentif à tout ce qui touche votre secteur d’activité.

C’est pourquoi je recommande de mettre en place une sorte de méthode pour évaluer, analyser et gérer les opportunités qui sont devant vous. Cela vous guidera à prendre la bonne décision pour gagner en productivité et en performance.

Rester à l'écoute autour de soi pour avoir de la chance.

En prêtant attention autour de soi, on se rend compte qu’il suffit de peu de choses pour transformer un état de stagnation en un succès.

Saisir l’opportunité, c’est la rechercher

Si vous attendez que tout vienne à vous, il y a de très fortes chances que rien ne se passe dans votre vie, quelles que soient vos attentes, quel que soit votre secteur d’activité.

Créer l’opportunité, c’est se mettre en mouvement, en action.

Et pour cela, il convient de connaître et d’identifier les codes qui correspondent à ce que vous cherchez et attendez.

C’est ici que le discours oral ou l’argumentaire devient un pivot de toute importance. C’est en formulant, en verbalisant votre pensée que vous mettez en route ce processus d’opportunité.

En plus de vos capacités personnelles, cela va donc passer par un apprentissage, soit par une formation initiale ou une formation continue soit par le biais d’un coaching.

Etre en mouvement pour saisir l'opportunité.

Enfin, n’hésitez pas à participer à des événements virtuels ou en présentiel, qui sont déclencheurs d’opportunités (réunions d’informations, webinaires, salons professionnels, réseaux d’entrepreneurs, etc.).

Quand vous aurez « travaillé » tous ces aspects alors vous ne laisserez plus passer la moindre opportunité devant vous.

Apprenez à créer un pitch Pixar !

By Siegfried HAACK

Une bonne communication ne se résume pas uniquement au contenu de votre histoire, de votre argumentation, de votre discours. C’est aussi une question d’approche afin de captiver votre audience. Parmi l’une d’elles, il existe ce que l’on appelle dorénavant le pitch Pixar en référence aux célèbres studios de films animés.

Une histoire de communication

Il existe aujourd’hui différentes manières de captiver votre public. Et cette manière d’intéresser votre auditoire participe à l’élaboration de votre communication, mais aussi au ton que vous allez lui donner par la suite.

Traditionnellement, il y avait la télévision et la radio, sans oublier les journaux pour vous adresser à d’éventuels clients, à tous vos prospects.

Communiquer avec la méthode Pixar.

Aujourd’hui, Internet les réseaux sociaux notamment ont pris une large part de ces canaux classiques tandis que le message que vous proposez se dilue dans l’immense marée de messages et autres publicités en ligne.

Avec le pitch, il vous est possible de vous adresser à un public choisi, de vous adresser à eux et de répondre à leurs problématiques tout en les intéressant.

Avec le pitch Pixar, vous devez inventer votre propre média de communication. Vous vous affranchissez des autres canaux et pouvez alors convertir votre audience en clients.

Comment ? Le pitch Pixar va utiliser le storytelling pour parvenir à cette finalité.

Qu’est-ce que le pitch Pixar ?

Sans vous en rendre compte, vous avez déjà été confronté au fameux pitch Pixar.

En effet, cette approche est inspirée des techniques de storytelling des studios Pixar.

Pitch Pixar en détails

Concrètement, cette approche présente un produit, un service ou encore une innovation dans le contexte d’une histoire.

Celle-ci est racontée avec des transitions dites systématiques.

Dans les faits, voici la structure de ce type de pitch :

  • Il était une fois……………………….
  • Chaque jour, il/elle…………………
  • Mais, un jour,……………..
  • Parce qu’il/elle ou à cause de cela,……………….
  • Parce qu’il/elle ou à cause de cela encore ,……………….
  • Jusqu’à ce que, finalement,…………….

L’idée globale du pitch Pixar est simple : décrire une situation passée idéale ou supposée comme telle.

Ensuite, vous créez une rupture ou évoquez une catastrophe. Vous décrivez alors les conséquences de cette rupture.

Finalement, vous apportez une solution qui vient apporter un nouvel équilibre pour une résolution positive.

Exemple : le pitch Nemo

  • Il était une fois un poisson veuf nommé Marlin qui était extrêmement protecteur envers son fils unique, Nemo.
  • Chaque jour, Marlin mettait en garde Nemo contre les dangers de l’océan et le suppliait de ne pas nager loin.
  • Un jour, dans un acte de défi, Nemo ignore les avertissements de son père et nage dans l’eau libre.
  • À cause de cela, il est capturé par un plongeur et finit comme animal de compagnie dans l’aquarium d’un dentiste à Sydney.
  • À cause de cela encore, Marlin entreprend un voyage pour récupérer Nemo, en faisant appel à d’autres créatures marines en cours de route.
  • Jusqu’à ce que finalement Marlin et Nemo se retrouvent, se réunissent et apprennent que l’amour dépend de la confiance.

Pitch Pixar

Conseils pour créer un pitch Pixar

Voici quelques idées à garder en mémoire quand vous souhaitez rédiger un pitch Pixar dans les règles de l’art :

  1. On admire toujours plus un personnage pour ses essais que pour ses succès.
  2. On garde en mémoire ce qui va intéresser le public, non ce qui est amusant à dire/écrire.
  3. On écrit et on réécrit surtout son pitch afin d’avoir une vision globale du thème.
  4. On respecte la structure du pitch Pixar.
  5. On reste focalisé sur l’essentiel, on simplifie l’écriture et le propos.
  6. On pense à la fin de son histoire et donc du pitch avant de valider celui-ci.

Les conseils de chez Pixar.

Rédiger un pitch Pixar demande du temps, mais cela nécessite surtout de savoir en amont quelle est la teneur de son propos et de respecter une structure quasi immuable dans son développement.

Comment réussir votre pitch commercial ?

By Siegfried HAACK

Vous avez beau avoir le meilleur discours du monde et le meilleur produit du monde, vous n’êtes jamais certain d’accrocher l’intérêt de vos clients. Sauf si vous présentez les choses de manière convaincante et engageante.

Comment ? Avec le pitch commercial dont je vous dévoile quelques clés.

Le pitch commercial, le sésame de la vente

Le pitch commercial, c’est une manière efficace et rapide de vous présenter lors d’un premier contact avec un prospect ou un client a fortiori.

Ce type de pitch doit accrocher celui-ci en faisant bonne impression et surtout lui donner envie d’aller plus loin avec vous.

Réussir un pitch commercial est à la portée de tout le monde (en théorie) à condition de suivre certaines règles et de se concentrer sur ce que l’on souhaite vraiment.

Si vous parvenez à réaliser un pitch commercial, vous ouvrez la porte à toutes les ventes.

Mais tout le monde ne parvient pas à ce résultat. Chez certains, la présentation s’avère trop longue, trop fastidieuse, trop ennuyeuse ou pas assez attractive.

Comment booster vos ventes avec le pitch commercial ?

Ce que vous devez retenir avec le pitch commercial, c’est qu’il doit remplir les missions suivantes en moins de 2 minutes :

  • Vous présenter ;
  • Susciter la curiosité ;
  • Marquer les esprits ;
  • Convaincre de la valeur ajoutée de votre produit ou de vous-même (vis-à-vis de la concurrence) ;
  • Donner envie d’en savoir davantage.

Ainsi, un pitch commercial est indéniablement travaillé et ciblé pour atteindre ses objectifs.

Les étapes du pitch commercial parfait

Gardez toujours à l’esprit que votre pitch commercial doit rester bref et percutant.

Pour cela, vous devez suivre les étapes suivantes afin de capter l’intérêt de vos clients, futurs et actuels :

  1. Déterminer la cible : à qui vous adressez-vous ? Donnez des références clients pour que votre interlocuteur se sente concerné.
  2. Identifier la promesse de vente : quels besoins votre solution comble-t-elle ? Quels sont les bénéfices pour votre client ?
  3. Saisir la réalité du marché : évoquez les solutions existantes face aux problématiques en question, exprimez les éventuelles frustrations des autres clients. Expliquez pourquoi vous proposez votre offre et en quoi elle diffère.
  4. Raconter un parcours commercial : une vente, c’est aussi une aventure humaine. Présentez-vous et votre entreprise, indiquez quels sont vos avantages concurrentiels.
  5. Créer un call-to-action (CTA) : c’est un instant crucial dans votre présentation commerciale puisque vous devez renforcer votre image et confirmer l’intérêt que vous avez su susciter chez votre interlocuteur. Offrez à ce dernier la chance de rebondir sur vos affirmations, proposez-lui un rendez-vous plus abouti pour répondre aux éventuelles questions.

Quoi qu’il arrive, votre pitch doit vous refléter.

Découvrez les étapes du pitch commercial idéal !

Ne cherchez pas à promettre des bénéfices que votre offre commerciale ne peut atteindre.

Quelques conseils et astuces pour votre présentation

Voici quelques tips et astuces pour réussir votre pitch commercial :

  • Trouver la bonne accroche : une donne chiffrée, nommer un concurrent du client pour l’interpeller, etc.
  • Provoquer une réaction : interroger votre client avec une question en lien avec votre accroche.
  • Introduire votre offre en ayant présenté brièvement votre société ou qui vous êtes ;
  • Justifier ses arguments en jouant sur les notions de temps, de rentabilité, d’efficacité. La parole doit être claire, concise et passionnée.
  • « Closer le deal » comme on dit : ne pas laisser le client dans le flou en proposant un acte concret (prise de rendez-vous, signature pour un temps d’essai, etc.)

Astuces pour créer le pitch commercial de vos rêves !

Réussir votre pitch media

By Siegfried HAACK

Aujourd’hui, avec l’explosion d’Internet, des plateformes vidéos, du streaming et l’omniprésence des réseaux sociaux, il est possible de s’adresser directement à vos clients et à des investisseurs. Cette présentation appelée pitch media vous permet d’interpeller d’une manière dynamique vos interlocuteurs.

Sortir du lot

Comme vous le savez dorénavant, un pitch a pour objectif de convaincre en un minimum de temps avec des propos percutants.

Avec le pitch media, on répond davantage aux mêmes enjeux qu’un pitch classique (pitch investisseur, pitch commercial ou elevator pitch), mais par le biais de moyens audiovisuels.

Vous devez là aussi faire passer votre message de manière rapide et efficace.

Sortez des sentiers battus avec un pitch media !

Utiliser le pitch media permet de sortir du lot vis-à-vis de vos concurrents. Selon son usage, sa conception va différer.

Quoi qu’il arrive, les objectifs d’un pitch media peuvent être les suivants :

  • Se créer une carte de visite ;
  • Accroitre sa visibilité en ligne : idéal pour un partage sur les réseaux sociaux ;
  • Se démarquer et être original.

Comment mettre en place un pitch media ?

Le pitch media est là pour capter l’attention de votre interlocuteur, de l’internaute. Il doit éveiller sa curiosité, remplir le rôle de « bande-annonce » de votre projet sans exposer totalement votre projet.

Pour être certain de mettre tous les éléments clés dans votre discours oral, répondez aux questions suivantes en amont :

  • À qui s’adresse mon pitch media ?
  • Quel est mon message ?
  • Quelles actions je souhaite déclencher chez mon interlocuteur ?
  • Quelle image je dois donner de moi (compétent, créatif, etc.) ?

Le pitch media permet une multiplicité de moyens pour faire passer votre message : le montage vidéo, l’incrustation de textes, l’utilisation de musiques, etc.

Comment créer votre pitch media ?

Les erreurs à ne pas commettre avec un pitch media

Toutefois, il arrive que l’on retrouve les mêmes erreurs dans un pitch media et cela dessert la portée de votre message.

Ainsi, évitez les écueils suivants pour vous assurer une totale réussite.

Se concentrer uniquement sur la forme et non le fond

C’est l’un des pièges du pitch media.

On peut facilement être tenté d’élaborer une réalisation complexe, mais qui ne sera pas, in fine, très utile. Restez simple, concis, direct, sans fioriture.

Négliger le décor ou l’arrière-plan

Un élément disgracieux peut venir perturber le visionnage de votre message.

Il est important que votre interlocuteur n’ait d’yeux que pour vous vous et non l’objet incongru qui traine sur votre bureau.

De même, veillez à choisir les bonnes couleurs, car chacun d’entre eux possède son propre langage.

Erreurs à éviter pour votre présentation média.

Ne pas connaître son texte

Les enjeux du pitch media sont les mêmes que pour un pitch classique.

Que ce soit devant une caméra, un smartphone ou devant un public, vous devez connaître votre texte.

Quelques conseils pratiques

  1. Respecter les techniques de base : choisir du matériel adapté pour que l’image rendue soit propre.
  2. Faire des tests : test caméra + test montage.
  3. Avant de lancer l’enregistrement vidéo, préparez-vous : choix des vêtements, de la coiffure, maquillage (y compris pour les hommes) pour ne pas « briller » à l’écran.
  4. Se filmer sous plusieurs angles : un gros plan, un plan américain (mi-jambes à la tête) et plan rapproché (de la taille à la tête).
  5. Se concentrer sur une durée entre 1 min 30 s et 2 min 30 s pour commencer afin de garder l’intérêt de l’interlocuteur.
  6. Rester concentré sur le message : le fond sert la forme et non l’inverse.
Conseils pour réussir votre présentation courte à l'oral.

Comment réussir un pitch investisseur ?

By Siegfried HAACK

Si vous devez réaliser une présentation d’un projet à des investisseurs, votre discours doit être extrêmement bien rodé, concis et percutant. Pour réussir à séduire les investisseurs, pour démontrer la fiabilité et la pertinence de ce que vous annoncez, le pitch investisseur est une arme de séduction massive.

Encore faut-il connaître les bonnes clés pour en créer un ! Je vous propose qu’on les découvre ensemble.

Ce que les investisseurs attendent de votre pitch

Avant de découvrir quels sont les éléments essentiels à un bon pitch investisseur, il est crucial d’identifier les besoins de votre audience afin de leur fournir le discours oral le mieux adapté et le plus précis possible.

Quelles sont les attentes de vos investisseurs ?

Alors, qu’attendent les investisseurs de vous et de votre discours oral court ?

  • Une équipe : vous devez présenter une équipe solide, fiable, expérimentée. Les investisseurs aiment l’idée que votre projet soit une aventure humaine avant tout. Ils se laisseront plus facilement séduire par la personnalité des interlocuteurs et des participants.
  • Un produit unique et engageant : gardez toujours à l’esprit que les investisseurs se déplacent ou vous écoutent pour découvrir avant tout votre produit. C’est votre produit/projet qui est la véritable star de votre pitch de présentation. Montrez alors que l’idée ou le produit est novateur, visionnaire, qu’il va susciter l’engouement de tous.
  • Un argumentaire de vente : ne vous lancez pas dans un cours magistral. Imaginez ce moment relativement court comme un moment d’échange et pour cela, préparez-vous en amont afin de ne pas vous laisser désarçonner par les multiples objections.
  • Une connaissance du marché : il est essentiel de rassurer les investisseurs, de leur prouver que vous avez étudié le marché dans lequel vous allez vous inscrire. C’est ici que vous pouvez faire la différence en démontrant la connaissance de votre écosystème.

Conseils pour un pitch investisseur

La méthode POST-IT

Pour maitriser totalement la technique du pitch, qui plus est le pitch investisseur, gardez à l’esprit la méthode mnémotechnique POST-IT pour retenir les points essentiels à mettre en avant :

  • P : identifiez la problématique du client.
  • O : Opportunité : quelles sont les opportunités sur le marché pour répondre à ladite problématique ?
  • S : quelle est votre proposition, votre Solution ?
  • T : proposez une Timeline de votre projet/idée : quelles sont les étapes de son développement ?
  • I : Investissement. Quel genre d’investissement cherchez-vous ? Expliquez pourquoi vous avez besoin de leur argent et comment vous comptez l’utiliser.
  • T : Team (ou équipe): parlez de qui vous êtes, de vos collaborateurs. L’investissement est une aventure humaine, rappelons-le.

Utiliser la technique POST-IT pour composer un pitch de présentation.

Conseils avant de vous lancer dans le pitch investisseur

Avant de vous exprimer devant les investisseurs, voici quelques idées à retenir pour optimiser votre pitch.

  1. Inspirez-vous des autres entreprises et startups en faisant un travail de recherche.
  2. Renseignez-vous sur les investisseurs : savez-vous sur quels projets ils travaillent ? Quel est leur profil ?
  3. Apprenez à raconter une histoire en vous basant sur le principe du storytelling. Séduire pour convaincre avec une bonne histoire, cela n’a pas de prix.

Enfin, n’oubliez pas que l’on comprend mieux un projet ou une idée quand on connaît les tenants et les aboutissants, c’est-à-dire quand on peut identifier ses origines et le but recherché.

Astuces pour un pitch investisseur réussi.

L’échange est court et le pitch investisseur requiert une vraie connaissance de soi-même pour rebondir, répondre et s’imposer.

Comment créer un elevator pitch ?

By Siegfried HAACK

Si vous désirez attirer l’attention d’un prospect, d’un nouveau collaborateur ou d’un investisseur sur un produit, un service ou un projet que vous proposez, la technique de l’elevator pitch est ce qui se fait de mieux. Mais qu’est-ce que cela englobe ? Comment et quand l’utiliser ? Autant de questions qui demandent des réponses précises.

Définition de l’elevator pitch

Savoir marquer les esprits dès les premières secondes en ayant l’objectif de présenter un service, un produit, une entreprise ou soi-même de manière synthétique, voilà comment on pourrait définir la technique de elevator pitch.

Concrètement, l’elevator pitch est une forme de discours court, convaincant et précis qui suscite l’intérêt de votre interlocuteur.

Son nom provient du fait qu’il ne doit pas dépasser le temps d’un trajet en ascenseur, c’est-à-dire durer entre 30 secondes et 1 min.

Qu'est-ce qu'un elevator pitch ?

On retrouve cette technique de l’elevator pitch dans plusieurs situations :

  • Vendre un produit ;
  • Proposer un service à un prospect ;
  • Engager une conversation et briser la glace ;
  • Se présenter lors d’un entretien d’embauche ;
  • Exposer un projet à des investisseurs.

Il existe 2 types d’elevator pitch :

  • Celui qui dure 1 minute : utilisé lors d’un cocktail, d’une rencontre, d’un rendez-vous professionnel, dans la rue ou avec votre famille. Vous présentez en quelques phrases (3 ou 4) votre projet, les raisons pour lesquelles vous faites cela et avec quel résultat potentiel.
  • Celui qui dure 10 minutes : c’est une présentation qui s’adresse davantage à un investisseur.

Les 2 types d'elevator pitch pour votre présentation.

Quoi qu’il en soit, il convient de faire une première bonne impression.

Pour cela, la préparation en amont de votre présentation, rapide et efficace, est essentielle.

N’oubliez pas que le but est de poursuivre la conversation.

Communiquer différemment

La technique de l’elevator pitch provient des Etats-Unis.

Cette technique de présentation ne consiste pas à exposer tous les détails de votre projet ou de votre produit, mais de donner envie d’en savoir davantage.

Ainsi, votre interlocuteur doit disposer d’un minimum de renseignements pour comprendre parfaitement ce que vous faites/vendez/proposez, se dire que c’est génial et vouloir en savoir plus.

Apprendre à communiquer différemment lors de votre présentation.

Savoir créer un elevator pitch va vous aider sur le plan personnel comme dans votre activité professionnelle.

En effet, si vous n’êtes pas capable de donner envie d’en savoir plus sur vous ou votre projet en quelques secondes, comment réussirez-vous à communiquer avec vos clients ou des investisseurs ?

Conseils pour créer un elevator pitch

Avant de vous lancer dans un elevator pitch, répondez en amont aux questions suivantes :

  1. Quel est le problème à résoudre ? Identifier la problématique permet d’affirmer que votre idée y répond.
  2. Quelle est ma solution : soyez concis, juste quelques mots.
  3. Quelle est ma cible ? Qui sont vos clients potentiels ? Plus vous êtes précis, plus vous pourrez rédiger un pitch ciblé et personnalisé pour capter immédiatement l’attention.
  4. Quelle est la nature de la concurrence ? Toujours connaître ses concurrents avant de se lancer, cela permet de montrer que votre produit/idée est unique.
Conseils pour créer un elevator pitch.

Ensuite, n’hésitez pas à travailler votre elevator pitch en soignant :

  • Votre accroche : elle doit attiser l’attention de l’interlocuteur, lui donner envie de vous écouter (question ouverte, citation d’un fait insolite, appréciation ou critique d’une situation, etc.)
  • Vos arguments : soignez votre argumentaire, faites attention aux mots à utiliser.
  • Votre présentation : montrez-vous toujours compréhensible et accessible. Pas de jargon technique.
  • Votre attitude : le langage non verbal participe au succès de votre elevator pitch. Restez souriant, pas trop sûr de vous, pas trop insistant tout en inspirant confiance.
  • Votre conclusion : terminez votre présentation par un call-to-action (CTA) en donnant votre carte de visite, en invitant votre interlocuteur à prendre rendez-vous directement, en lui laissant vos coordonnées ou un échantillon de votre produit.

Comment réaliser un pitch mémorable ?

By Siegfried HAACK

Vouloir et pouvoir réaliser un pitch n’est pas la même chose. Même avec les meilleures intentions du monde, il n’est pas toujours possible d’atteindre son objectif.

C’est pourquoi je me propose de vous donner quelques clés inspirantes pour réaliser votre pitch mémorable, celui qui saura toucher votre public en plein cœur.

Éveiller la curiosité

La première étape d’un pitch mémorable de préparer une accroche qui va immédiatement s’implémenter dans le cerveau de votre public.

Vous vous souvenez de la présentation de James Bond ? « My name is Bond. James Bond. »

C’est imparable. Efficace, concis, clair, cela reste dans tous les esprits, même si l’on ne connaît pas la saga en livres ou en films.

De même, votre accroche doit capter immédiatement l’intérêt de votre public en jouant sur un effet de surprise.

Selon la tonalité que vous donnez, selon votre attitude ou comment se pose votre regard autour de vous, vous allez plus ou moins réussir à éveiller l’intérêt.

Susciter l'intérêt dans un pitch

 

Idéalement, ces premiers mots sont essentiels. Ils doivent ainsi :

  • Faire comprendre ce que vous faites ;
  • Faire le lien entre votre activité et l’intérêt de vos interlocuteurs ;
  • Engager une conversation : soit en posant une question ouverte, soit en expliquant la raison de votre activité.

Et surtout, n’oubliez pas d’apporter un contexte qui va parler à votre public. Ce sera l’occasion pour lui de rebondir sur votre échange.

Créer des pièces de présentation

À l’image d’un puzzle, votre intervention se découpe en pièces que l’on assemble petit à petit.

Quand vos interlocuteurs sont investis dans l’échange, vous pouvez commencer à dérouler la raison de votre propos.

Gardez bien à l’esprit que le pitch n’est pas là pour vendre quoi que ce soit, mais pour susciter l’intérêt de votre audience.

Faire une présentation en 30 secondes de votre pitch.

En l’espace de 30 secondes, votre public doit :

  • Identifier votre positionnement ;
  • Situer votre histoire ;
  • Comprendre un exemple de problème auquel ils font face ;
  • Comprendre comment vous y répondez ;
  • Connaître quels sont vos avantages par rapport à la concurrence.

Chaque pièce de cette présentation doit être rapide (entre 1 et 2 phrases au maximum) et personnalisée de manière à répondre en fonction du type d’interlocuteur.

Soigner la conclusion

Pour réaliser un pitch mémorable, vous devez soigner votre conclusion.

Comme dans toute intervention ou pour toute présentation, la dernière impression s’avère toujours déterminante, car c’est sur ce ressenti que vos interlocuteurs vont repartir.

Vous avez donc 2 possibilités :

  • Relancer la conversation en offrant un début de réponse en expliquant que vous manquez de temps pour répondre de manière exhaustive à sa question. L’occasion de lui donner rendez-vous ultérieurement, n’est-ce pas ?
  • Laisser un blanc : cela démontre que votre pitch n’a pas été suffisamment impactant ou que cela ne l’a pas intéressé. En revanche, votre interlocuteur peut peut-être vous aider. C’est donc une opportunité de l’interroger sur son avis, de lui demander des conseils, d’avoir un retour d’expérience. Cela évite qu’une certaine gêne s’installe entre vous tout en remettant votre interlocuteur sous les projecteurs.

Soigner sa conclusion pour obtenir un pitch mémorable.

Quoi qu’il en soit, il n’existe pas de formule magique pour réaliser un pitch mémorable. Il va vous falloir du temps et de l’expérience pour trouver les mots qui collent à la perfection.

Alors, n’oubliez pas de vous entrainer, et de répéter à voix haute.

Les bonnes formules ainsi que votre style vont se dessiner petit à petit.

Qu’est-ce qu’un pitch impactant ?

By Siegfried HAACK

Lorsque vous hésitez ou lorsque vous évoquez un projet ou une idée, l’impression reçue est souvent négative, car on a l’impression que vous ne maitrisez pas votre projet. En apprenant à pitcher, vous délivrez un message convaincant et convaincu.

Voici comment réaliser un pitch réellement impactant.

Pourquoi le pitch est-il si important ?

Passage obligé pour tout professionnel, le pitch est aujourd’hui un exercice déterminant qui va engager (ou non) votre auditoire, vos clients, vos associés. Néanmoins, un pitch efficace répond à certaines règles.

En général, on estime sa durée entre 1 à 5 minutes tout au plus. C’est un exercice essentiellement oral et direct, mais il peut être transmis par vidéo ou par téléphone.

Pourquoi un pitch est-il essentiel ?

Le pitch est important pour vendre, pour accrocher le public, pour susciter l’intérêt pour émouvoir, pour engager votre interlocuteur.

L’idée principale est de saisir des opportunités de présenter votre projet/idée afin de marquer les esprits et de donner l’envie d’en savoir davantage.

Plus qu’une simple introduction à votre activité ou de votre projet, le pitch interpelle votre public. Il est le premier lien avec ce dernier.

Créer un pitch impactant

Un pitch se prépare toujours en amont.

La première question à laquelle vous devez répondre est la suivante : à quel public vais-je m’adresser ?

En effet, selon votre audience, vous n’allez pas utiliser les mêmes arguments, les mêmes éléments, ni le même ton pour présenter votre projet ou votre idée.

L’autre point à garder en mémoire est d’articuler votre pitch autour de votre objectif.

Décidez si vous souhaitez vendre une prestation, présenter un nouveau produit ou encore obtenir un financement.

La création d'un pitch impactant.

L’important, rappelons-le, n’est pas de tout dire en un minimum de temps.

Le pitch le plus impactant est celui qui présente juste ce qu’il faut afin de donner envie d’en savoir un peu plus.

Les étapes d’un pitch efficace

Comment être certain de confectionner le pitch idéal ?

Voici quelques conseils que je vous confie :

  • Établir des bases communes entre vous, votre public et votre projet/idée.
  • Amener une problématique qui doit s’inscrire naturellement dans votre base commune.
  • Proposer une vision aboutie de votre idée. Votre public doit être capable de se projeter avec vous.
  • Évoquer les différentes options possibles pour atteindre votre objectif, votre projet. Le mieux, si possible, est de proposer deux voies distinctes et de les mettre en perspective. Concrètement, tandis qu’une voie s’avère difficile, l’autre se montre plus courte et plus efficace en s’attaquant au cœur du problème évoqué.
  • Enfoncer le clou en démontrant que votre solution est la plus appropriée pour répondre à ladite problématique. Ne pas hésiter à faire montre d’exemples concernant vos succès passés.
  • Présenter les grandes lignes de votre méthode mise en place pour finaliser votre idée.
  • Projetez-vous et votre public au-delà du projet ou de l’idée. Mettez en avant les avantages que chacun peut en retirer.

Les différentes étapes pour réussir votre pitch.

Enfin, s’il y a un dernier conseil à prodiguer, ce serait celui de surveiller votre attitude le jour de votre pitch.

La communication non verbale est aussi importante que les mots que vous allez prononcer.

Montrez-vous détendu, souriant, et que vous avez confiance en vous et dans votre projet.

Si l’on doit résumer, un pitch impactant, c’est être à la fois concis et simple. C’est un message que l’on doit comprendre immédiatement et surtout qu’on doit retenir.

Pourquoi pitcher ?

By Siegfried HAACK

Nous connaissons tous ces personnes que l’on étiquette facilement comme de « beaux parleurs », ces mêmes personnes qui « n’ont jamais besoin de préparer leur texte » ou qui « connaissent de toute façon leur sujet ». Mais au moment de parler publiquement, de se présenter, l’effet retombe comme un soufflet. Ils ont beau parler de leurs idées, de leurs pensées, le résultat n’est pas au rendez-vous.

Peut-être auraient-ils dû apprendre à pitcher ?

Qu’est-ce qu’un pitch ?

Savoir pitcher, c’est décrire un projet, une idée, une présentation en cours de création, un produit ou un service en une courte synthèse. La contrainte est que le pitch doit tenir dans un laps de temps relativement court.

À l’origine, le pitch était l’apanage des scénaristes dans le milieu du cinéma, car ces derniers devaient convaincre et séduire les producteurs en résumant leur scénario en moins de 5 minutes.

Même si le pitch est souvent oral et de manière directe, il existe aujourd’hui sous différentes formes :

  • Pitch oral indirect via le téléphone ;
  • Pitch vidéo ;
  • Pitch écrit : email engageant ou brève présentation PowerPoint par exemple.

Qu'est-ce qu'un pitch ?

Cette brève prise de parole permet aussi bien de faire le buzz avec un nouveau produit, de convaincre un auditoire, mais aussi de lever des fonds, d’obtenir le « job » de ses rêves ou encore de trouver des partenaires.

C’est un outil terriblement efficace dans le domaine de la vente.

Quels sont les objectifs d’un pitch ?

Savoir pitcher dans un contexte entrepreneurial, vous oblige à vous focaliser sur 3 objectifs.

En effet, on va réaliser un pitch soit pour convaincre, soit pour vendre, soit pour engager.

Pitch pour convaincre

Vous disposez ici de 2 manières de parvenir à vos fins :

  • En communiquant sur vos croyances, sur votre vision, sur vos idées ;
  • En apportant des preuves et arguments pour faire pencher la balance en votre faveur.

Savoir pitcher pour convaincre.

Convaincre, c’est savoir créer une émotion et aussi argumenter.

C’est pourquoi votre pitch pour convaincre doit faire appel à la fois au cerveau émotionnel qui régit la prise de décision et au cerveau analytique qui va valider le bien-fondé de ladite décision.

Pitch pour vendre

Aujourd’hui, on ne vend pas pour vendre uniquement.

Vendre, c’est non seulement promouvoir un service ou un produit, le rendre utile et nécessaire afin qu’il réponde à un besoin ou à une problématique précise.

Votre pitch ne doit donc pas se focaliser sur le produit ou le service en lui-même, mais sur le besoin de votre client.

Un bon pitch pour vendre, c’est avant tout s’intéresser aux besoins de vos prospects et clients.

Pitch pour engager

Dans ce type de pitch, vous avez besoin d’un lien de confiance, d’une connexion avec votre auditoire.

L’engagement implique en effet la création d’un lien entre vous et votre public, vous devez lier symboliquement l’autre à vous par une promesse.

Un bon pitch pour engager, c’est vous assurer de tenir votre promesse pour que votre client revienne vers vous en toute confiance.

Apprendre à pitcher pour engager votre public.

Comme on peut le voir, réaliser un bon pitch n’est pas une mince affaire.

C’est un exercice à prendre très au sérieux si vous souhaitez développer votre activité, faire connaître vos services ou vos produits.

Avec le pitch, vous devez prendre le recul nécessaire par rapport à ce que vous présentez pour en parler de manière détachée et investie à la fois tout en captivant l’intérêt de votre audience.

1 2 3 4 5 6