All Posts by Siegfried HAACK

About the Author

L’importance du storytelling dans la prise de parole

By Siegfried HAACK

Dans une prise de parole en public, il est essentiel que votre message soit le plus audible possible. Chacun doit pouvoir l’entendre et le comprendre. Et l’on n’enregistre jamais aussi bien un message que lorsqu’il est raconté sous la forme d’une histoire.

Loin de sa forme didactique, le message est véhiculé à travers un récit dans lequel on peut intégrer des expériences personnelles : c’est le storytelling.

Le pouvoir du récit

Que ce soit sous la forme du conte, d’une fable ou encore d’une poésie, nous avons tous en mémoire des histoires dont nous nous souvenons encore, même des années après les avoir entendues, n’est-ce pas ?

Prenez l’exemple d’un conte comme les « Trois petits cochons » par exemple.
Il ne vous viendrait pas à l’esprit de raconter l’histoire en présentant la situation avec un tableau ou encore en listant les avantages et les inconvénients des différents matériaux de construction ?

Le pouvoir du récit

Ce qui fonctionne, c’est que l’histoire fait appel aux émotions de l’auditoire. C’est cette émotion qui crée de l’adhésion et une connexion entre vous et votre public.

Concrètement, tout ce qui est conceptuel s’adresse à notre cerveau gauche, le cerveau dit analytique. C’est celui qui décortique les informations, mais ne les retient pas.

Avec l’émotion, on s’adresse au cerveau droit, la partie de notre cerveau qui crée des images mentales. C’est ici que siègent toutes nos émotions.

Une technique d’immersion

La plupart des hommes et des femmes qui maitrisent l’art oratoire utilisent cette façon pour faire passer un message. Et cela a toujours existé.

Il suffit de lire Homère à travers son Iliade et son Odyssée pour entendre les messages qu’il véhiculait.

Storytelling ou le pouvoir leu récit

De nos jours, cette technique est largement plébiscitée dans les stratégies de communication, à l’instar des responsables de startups qui utilisent le storytelling dans leur pitch face à leurs investisseurs. Steve Jobs maîtrisait à la perfection cette technique du storytelling.

Aujourd’hui encore, Apple continue de nous raconter une histoire pour nous vendre ses produits, une histoire dans laquelle nous pouvons nous reconnaître.

La force du storytelling dans la prise de parole

Dans un monde actuel où l’on est constamment dans l’ultra-communication — SMS, messagerie instantanée, réseaux sociaux, téléphone, vidéo, chat, etc. — on s’intéresse particulièrement à la manière dont on peut faire passer un message le plus clairement possible.

La prise de parole est l’un de ces langages pour transmettre un message, une intention. Cela est valable aussi bien dans la vente, à l’école ou à l’université, dans le commerce, etc.

Avec le storytelling, vous allez mettre en place un dispositif qui va protéger le fond de votre histoire ainsi que sa transmission sans craindre d’être perturbé par un élément extérieur (bruit extérieur, intervention externe, digression, analyse, etc.).

La force du storytelling

En faisant appel à l’imagination, aux sentiments et à l’expérience du public, l’orateur délivre naturellement son histoire. Celle-ci va alors s’ancrer dans l’esprit des uns et des autres.

Conseils pour intégrer le storytelling dans la prise de parole

  • Savoir rebondir et interagir avec le public : le cerveau a une capacité de concentration variable selon les individus, il convient de changer la forme ou le fonds de votre propos régulièrement pour le maintenir en éveil.
  • Parler de ses propres expériences ;
  • Recourir à des visualisations, des images pour illustrer votre propos ;
  • Utiliser l’humour avec parcimonie ;
  • Faire référence à des valeurs communes (ou une même culture) ;
  • Trouver des phrases d’accroche pour capter l’attention du plus grand nombre ;
  • Stimuler le besoin de changement et donc l’intérêt de l’auditoire ;
  • Proposer des solutions et emporter l’adhésion.
Conseils pour intégrer le storytelling

Les différents styles de communication

By Siegfried HAACK

Savoir communiquer dans son métier, que ce soit pour vendre un produit, négocier avec un client, discuter avec ses collègues, motiver ses équipes, est assurément un facteur de succès.

Toutefois, il est essentiel d’adapter votre style de communication à la personne que vous avez en face de vous.

Voici, d’après mon expérience sur le terrain, les 4 styles de communication que j’ai pu repérer.

Le style « action »

Ce style de communication concerne principalement les individus qui affectionnent l’action. Ils aiment élaborer des stratégies, des tactiques pour décider et agir par la suite.

Ce sont généralement des personnes pragmatiques, décidées, énergiques, perfectionnistes et efficaces dans leur travail.

Style de communication par l'action

On les reconnaît assez bien, car elles parlent souvent de résultat, d’objectifs à atteindre, de responsabilité, de performance, de productivité, d’expérience, d’efficacité.

Pour communiquer avec ces personnes, vous devez mettre l’accent sur les résultats, aller droit au but, présenter les meilleures hypothèses sans tout révéler.

Être bref, concis et utiliser des moyens visuels.

Le style « méthodes »

Ce style de communication est pour les personnes qui aiment les faits et l’organisation en règle générale.

Ce type de personnes est relativement logique, patiente, prudente. Elle n’est pas très démonstrative dans ses émotions.

Communiquez avec méthode

Elle aime parler de mise à l’épreuve, de planification, d’analyse, de faits, de précisions.

Pour communiquer avec les personnes de ce style, vous devez vous montrer précis en exposant des faits, en organisant votre discours ou votre argumentation de façon logique et méthodique.

Le style « Idées »

Pour ce genre de communication, on s’adresse généralement à des personnes imaginatives, charismatiques, créatrices, pleines d’idées et qui sont parfois difficiles à comprendre.

Elles aiment les concepts, les innovations, les nouveaux moyens, les occasions et les opportunités de se dépasser, les grands desseins.

Style de communication par les idées

Pour discuter de manière constructive avec ces personnes, vous devez consacrer beaucoup de temps justement à la conversation.
Ne vous offusquez pas et ne perdez pas patience si votre interlocuteur développe beaucoup d’idées ou part dans des digressions.

Conceptualisez votre sujet, soulignez son caractère singulier.

Le style « hommes »

Enfin, le 4e style de communication que j’ai pu remarquer lors de mes diverses conférences et interventions est le style « hommes ».

Pour ces personnes, le travail en groupe et les interactions de toute sorte, le facteur humain en règle générale sont autant d’axes à développer.

Communication basé sur l'humain

Elles aiment évoquer les questions de besoins, de motivation, de sensibilité, de travail d’équipe, de prise de conscience, de valeurs.

Bien communiquer avec ces personnes, c’est prendre aussi le temps de bavarder.
Ne cherchez pas à vous lancer directement dans le cœur du sujet à traiter.

Montrez les liens existants entre votre interlocuteur et votre proposition. Profitez-en aussi pour montrer les résultats obtenus dans le passé afin de créer une connexion émotionnelle.

En identifiant le type de personnes que vous avez face à vous, en prenant un peu plus sur votre public, vous êtes à même de discuter et d’avoir un discours adapté et percutant.

Si vous savez reconnaître les traits de caractère de votre interlocuteur ou de votre auditoire, ainsi que leurs attitudes, vous pourrez faciliter les échanges en ayant un style de communication fluide et personnalisé.

Parler en public et gérer le stress

By Siegfried HAACK

Savoir défendre un projet devant un parterre d’investisseurs, savoir motiver ses équipes quand on est manager pour atteindre de nouveaux objectifs, savoir présenter un nouveau service ou un nouveau produit avec enthousiasme, les raisons de parler en public sont multiples.

Toutes ces expériences ont en commun un ingrédient essentiel : savoir gérer le stress.

Si vous avez confiance en vous et détenez quelques techniques, alors vous gérez le stress de parler en public. Vous créez une connexion avec votre auditoire, vous êtes en mesure de partager une émotion ou une vision, de véhiculer un message percutant.

3 piliers pour gérer le stress chez les grands orateurs

La prise de parole en public est nécessaire, voire indispensable dans de nombreux domaines : politique, scolaire, universitaire, commerciale, économique.

Avoir confiance en vous permet ainsi de faire la différence autour de vous et d’apporter un message pertinent pour informer, vendre, distraire, raconter une histoire ou inspirer votre auditoire.

Certes, le stress est toujours présent, mais cela ne doit pas vous empêcher de réussir votre discours ou votre conférence.

Comme on dit, « la peur n’évite pas le danger », n’est-ce pas ?

Toutefois, on retrouve 3 grands piliers de la gestion du stress chez les orateurs de grande envergure pour gérer leur prise de parole en public.

L’expérience

Les orateurs de talent et qui ont confiance en eux pour parler en public s’appuient généralement sur la répétition de leurs expériences réussies de prises de paroles.

Se baser sur des expériences positives en public

Pour conserver cette confiance en vous sur scène ou devant un auditoire, vous devez vous souvenir de ces moments où vous vous êtes exprimé avec calme devant un public, de ces moments où vous avez su vous prouver vos compétences à vous-mêmes avant tout.

La formation

La prise de parole en public n’est pas nécessairement quelque chose d’inné chez tout le monde, loin de là.

Les grands orateurs connaissent aussi le stress, mais ils réussissent à se dépasser en se basant sur des techniques de prise de parole.

Se former sur des techniques de prise de prole en public

Ces apprentissages participent à améliorer votre prise de parole.

Ainsi, il vous est possible de vous former et d’apprendre certaines astuces du storytelling comme savoir où poser votre regard, comment vous tenir sur scène, comment varier le débit de votre élocution et changer de tonalité.

La foi

Avant de délivrer avec succès un message percutant, l’orateur puise sa confiance en lui dans sa foi, c’est-à-dire dans la relation qu’il souhaite entretenir avec son public, mais aussi dans le message qu’il véhicule.

Il arrive parfois que le stress prenne le dessus. On se met alors à bafouiller, à perdre le fil de ses idées, voire à se sentir mal physiquement, quitte à faire un malaise.

Apprendre à lâcher prise pour gérer un discours en public

Pour dépasser cet état et gérer le stress, l’orateur se focalise alors sur cette attitude qui va au-delà la simple confiance en soi.

Ce lâcher-prise est une manière de faire preuve d’humilité, de reconnaître qu’on ne peut pas tout maitriser.

Dès lors, une connexion émotionnelle se crée avec l’auditoire, la relation s’enrichit et la confiance en soi reprend vite le dessus.

Quelques conseils pour gérer le stress en public

  • Préparez-vous, ne cherchez pas à improviser ;
  • Entrainez-vous à voix haute ;
  • Repérez les lieux en amont pour repérer la configuration de la salle ;
  • Regardez des vidéos de conférenciers ;
  • Dédramatisez la situation en gardant à l’esprit que cette prise de parole est un formidable moment d’échange qui peut être très agréable ;
  • Entourez-vous de professionnels si besoin : coachs, professeurs de théâtre, hypnothérapeutes, etc.
Conseils pour réussir votre prise de parole en public

Enfin, rappelez-vous que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. C’est aussi en pratiquant que vous deviendrez meilleur dans l’art oratoire et apprendre à gérer le stress.

Réaliser une présentation PowerPoint inspirante

By Siegfried HAACK

Parmi les divers outils pour appuyer votre argumentation, votre discours ou votre vente, la présentation avec un PowerPoint est aujourd’hui l’un des plus utilisés. Efficaces, allant à l’essentiel, ces présentations sous la forme de diapositives numériques permettent d’avoir un support visuel percutant.

Encore faut-il savoir construire son PowerPoint, n’est-ce pas ?

Voici quelques conseils éclairés sur la question pour vous aider.

Raconter une histoire

La base de toute réussite dans une présentation PowerPoint est de créer une relation, voire une connexion avec votre public.

Habitué à ce genre d’exercices, j’ai pu développer des techniques de présentation pour rendre mon argumentation optimale et percutante.

Comment ? Grâce au storytelling.

En effet, notre cerveau est conçu pour interagir et réagir aux histoires, c’est comme un mécanisme de survie et un mécanisme de divertissement à la fois.

Développer le storytelling avec une présentation PowerPoint

Cette double faculté permet ainsi de développer l’un des outils le plus puissants que l’être humain a à sa disposition : le storytelling.

Avec ce procédé, vous attirez, retenez et maintenez l’attention de votre public. Vous aidez votre public à comprendre et se remémorer ce que vous dites.

Avec une présentation PowerPoint, vous ne développez plus votre discours de façon linéaire, comme une série de faits.

Grâce à une mise en page graphique et captivante, vous allez lier les mots à l’image pour faire passer votre message de façon directe, claire, et concise.

Organiser votre PowerPoint en 3 points

Depuis l’Antiquité, le chiffre 3 est considéré comme un chiffre magique – on le retrouve dans toutes les cultures : les 3 âges de la vie (enfant, adulte, vieillard), les 3 Parques qui sont les divinités maîtresses du sort des hommes, les 3 Grâces, déesses personnifiant la vie, les 3 pyramides de Gizeh, les 3 Rois mages, les 3 Mousquetaires, etc. – et ce chiffre fascine notre esprit et l’aide à retenir un maximum d’informations.

Ainsi, intégrez cette trinité dans votre argumentation et votre présentation PowerPoint.

Découpez votre présentation en 3 points.

Faites-en sorte que votre public retienne au moins 3 choses essentielles de votre présentation. Ou alors, découpez votre présentation en 3 parties distinctes, mais quoi qu’il arrive, faites-en sorte que la mémoire de votre public enregistre ce découpage en 3.

Organisez votre discours en plusieurs points dont 3 « nœuds » autour desquels votre présentation va s’articuler. Ainsi, vous êtes assuré que votre auditoire prêtera attention aux choses importantes et non aux détails qui peuvent l’éparpiller.

Elaborer pour persuader

Réaliser une présentation PowerPoint, c’est avant tout pour persuader votre public d’acheter un produit, d’adhérer à une idée, de mieux comprendre les rouages d’un principe ?

Créez un PowerPoint pour servir votre dessein et non un PowerPoint qui sert juste à combler un mur blanc derrière vous.

Une présentation PowerPoint percutante, c’est une présentation qui complète votre discours.

Créez une présentation PowerPoint pour persuader !

Utilisez divers moyens pour rendre cette présentation efficace : graphique, design de qualité, lecture optimisée, utilisation de citations et de phrases-clés.

Rappelez-vous que la présentation PowerPoint est avant tout un moyen de guider votre auditoire, de les garder engagés et concentrés sur votre discours.

Autres conseils pour un PowerPoint efficace

  • Utilisez une touche d’humour, montrez-vous enthousiaste et jovial ;
  • Ne lisez surtout pas les diapositives puisque tout le monde est capable de le faire dans la pièce ;
  • Utilisez des visuels concrets pour enraciner des idées abstraites ;
  • Mettez en avant des points importants avec une métaphore visuelle ;
  • Montrez des exemples personnels ;
  • Ajoutez un fond musical dans votre présentation (ou à certains moments de la présentation PowerPoint).
  • Soignez votre conclusion car c’est la dernière impression que vous laisserez à votre public.
Conseils pour réussir un PowerPoint inspirant

Comment devenir un bon orateur ?

By Siegfried HAACK

L’art oratoire n’est pas une capacité innée chez tout le monde. En effet, pour devenir un bon orateur, il faut savoir canaliser ses émotions, produire un discours clair et limpide afin que le message délivré soit le plus impactant tout en veillant à garder l’attention de votre public.

Avec une bonne préparation, il est tout à fait possible de devenir un bon orateur.

Voici quelques clés pour vous aider à atteindre ce degré d’excellence.

Une bonne préparation

Devenir un bon orateur se prépare toujours en amont.

Il n’y a pas ou peu de place à l’improvisation dans le déroulement de votre discours.

Que ce soit dans le cadre d’une vente, d’une conférence, d’un speech d’encouragement ou d’un discours de remerciement, votre prise de parole en public doit s’articuler selon un fil que vous aurez décidé au préalable.

Tous les grands communicants — hommes et femmes politiques, leaders, grands patrons, collaborateurs, managers — savent qu’une préparation est la 1ère clé d’un discours réussi.

Un bon orateur se prépare toujours en amont de son discours.

La première chose à faire est de vous interroger sur la nature de votre public. Il est important que l’orateur que vous êtes fasse une sorte de « profiling » de son auditoire afin de répondre de la manière la plus adaptée et la plus juste aux besoins attendus.

Est-ce que le public est néophyte dans le sujet que je vais traiter ? Est-il, au contraire, expert en la chose ?

Quelle est la tranche d’âge de l’auditoire ?

En ayant déjà cette première approche de l’auditoire, l’orateur va pouvoir organiser sa prise de parole et rendre celle-ci intéressante et attractive.

Être à l’écoute du public

La seconde clé pour devenir un bon orateur est de rester à l’écoute de votre auditoire.

En effet, pendant vous parlez, vous devez être aux aguets et jauger votre auditoire, être capable d’identifier rapidement ce qui plaît et surtout ce qui ne séduit pas.

N’hésitez pas à poser des questions fermées et des questions ouvertes pour savoir si les personnes vous ont bien compris.

Savoir développer une écoute active avec son public.

Demandez-leur, au cours de votre discours, quelles sont leurs interrogations, leurs peurs, mais aussi leurs aspirations.

Immédiatement, la communication va s’enrichir de part et d’autre et vous êtes assuré d’avoir un taux d’engagement et de participation plus conséquent.

Cette écoute dite active devient un socle efficace pour asseoir votre discours et entrer en empathie avec votre auditoire.

Être soi-même

Pour devenir un bon orateur, vous devez être vous-même.

Cela semble évident à priori, mais on cherche toujours à « plaire » au mieux à son auditoire.

Mais un vrai orateur est confiant en ses capacités, il connaît ses défauts, et surtout ses forces.

Il assume totalement sa personnalité et ses valeurs et s’appuie sur cela pour transmettre son message.

Ne jamais jouer de rôle !

Ne cherchez pas à jouer un rôle, ne faites pas semblant.

Le public est d’autant plus réceptif que vous êtes entier et en accord avec ce que vous êtes.

Cette notion d’authenticité participe activement à l’engagement du public.

Croire en soi et en son message

Là encore, plus que les mots, c’est tout votre être que vous allez engager durant votre storytelling.

Les mots sont une part minoritaire de votre discours. C’est aussi votre personnalité par le biais du langage non verbal qui va s’exprimer.

Toujours croire en soi et en son discours

Ainsi, croire en vous-même et dans ce que vous allez délivrer va se traduire par vos gestes, l’intonation dans votre voix, dans vos mots.

Chaque élément de votre conférence ou de votre discours va ainsi « prendre vie » naturellement.

Les 4 objectifs pour ma prise de parole en public

By Siegfried HAACK

Dans un contexte économique, professionnel, scolaire ou universitaire où la prise de parole est omniprésente, comment s’assurer d’un tel exercice ? Quels objectifs suivre pour réussir une prise de parole en public ?

Le prérequis de tout objectif en public

Prendre la parole en public implique, in fine, de se faire entendre et d’être vu.

Ainsi, pour atteindre ce but et les objectifs qui en découlent, il est essentiel d’être intimement convaincu de ce que l’on va dire. Il faut être assuré que l’on va apporter quelque chose à ceux qui vous regardent et vous écoutent.

Si vous n’avez pas cette posture de base, vous risquez fort de ne pas aller très loin.

Les prerequis pour atteindre les objectifs dans une prise de parole en public.

Le prérequis de tout objectif de prise de parole en public est donc d’effectuer un triple travail :

  • Un travail d’estime de soi ;
  • Un travail de confiance en soi ;
  • Un travail de considération de l’autre.

Ces différents travaux doivent être réalisés en amont ou en parallèle de l’acquisition de techniques d’expression en art oratoire.

Ces prérequis vous aideront à réaliser une prise de parole pertinente.

Les 4 objectifs de la prise de parole en public

Prendre parole en public peut avoir différents buts et cela s’inscrit dans des domaines très variés : politique, école, université, entreprise, association, commerce et vente, etc.

Toutefois, on reconnaît 4 grands objectifs dans cet exercice : distraire, informer, convaincre et inspirer.

Distraire

L’humour est toujours un ingrédient à manier avec parcimonie. Il convient de le maîtriser parfaitement sinon il aura un effet catastrophique sur votre auditoire si celui-ci n’a pas l’habitude de l’utiliser.

Toutefois, prendre la parole en public pour distraire est aussi un excellent moyen de retenir une information (pour le public) ou encore de partager une émotion positive (interaction entre vous et le public).

Objectif parler en public pour distraire

Distraire en prenant la parole démontre que vous cherchez à créer un lien fort avec votre auditoire.

Comme il n’existe pas de standard en matière de communication, apprendre à relativiser et l’autodérision sont autant de clés pour à la fois limiter votre stress, maitriser vos émotions et communiquer de manière originale et percutante.

Informer

Prendre la parole en public a également pour objectif d’informer votre auditoire, n’est-ce pas ?

Cette prise de parole, cette conférence, ce discours qu’est le vôtre repose en partie sur les bons moyens d’expression du message que vous désirez faire passer.

Prenez le temps de travailler en profondeur votre message afin d’éviter tout imbroglio ou incompréhension.

Objectif prendre la parole pour informer

Inscrivez votre message en noir sur blanc, lisez à plusieurs reprises pour évaluer sa cohérence. C’est ainsi que vous trouverez les bons mots, le bon concept, les bons arguments pour faire réagir votre cible.

Convaincre

Dans le cadre d’une vente en commerce ou dans la présentation d’un service ou d’un produit, parler en public doit aussi avoir l’objectif de convaincre votre public.

Il faut alors développer votre pouvoir de persuasion pour vous faire entendre et comprendre.

Objectif prendre la parole pour convaincre

Essayez d’anticiper les besoins et les attentes de votre auditoire, leurs réticences éventuelles pour adapter votre message et votre discours.

Il est essentiel de rester à l’écoute de votre public en observant les réactions, les attitudes, les regards, les expressions sur les visages.
Ainsi, vous serez à même de réagir et rectifier le tir en cours de discours.

Inspirer

Enfin, le dernier objectif de la prise de parole peut être d’inspirer votre auditoire.

Et pour cela, vous devez vous montrer charismatique tout en restant authentique, vrai et humble.

Objectif prendre la parole pour inspirer

La prise de parole en public ne doit pas vous donner l’occasion d’endosser une nouvelle personnalité.

Au contraire, restez vous-même, faites preuve d’humilité, même si vous rencontrez une difficulté durant votre conférence.

Chacun sait que parler en public n’est pas un exercice évident.

Structure d’un bon discours

By Siegfried HAACK

Quelle que soit la nature de votre discours, que ce soit dans le cadre d’une conférence ou d’un speech motivant pour vos équipes RH, le message en lui-même ne se suffit pas à lui-même. Vous ne réussirez pas à transmettre votre message si vos arguments ne sont pas mis en avant par le biais d’une structure efficace.

Voici quelques conseils pour apporter une structure à votre discours.

Préparez vos discours

Pour gagner en efficacité, pour éviter que le trac ou le stress s’installe, mais aussi de vous éparpiller durant votre présentation, il est essentiel de préparer ce que vous allez dire.

En structurant vos idées, vous allez pouvoir atteindre vos objectifs plus facilement.

Cette structure est la colonne vertébrale de votre message, c’est à partir d’elle que vous allez pouvoir rebondir et articuler tout votre storytelling sans perdre le fil de votre pensée.

Préparer son discours

C’est aussi grâce à cette préparation en amont que vous allez pouvoir délivrer un message clair et concis. Ainsi, votre auditoire saisisse facilement votre message.

Comment vous préparer ?

Pour dessiner une structure de discours, posez-vous les 3 questions suivantes :

  • À qui s’adresse mon discours ? : interrogez-vous sur la typologie de votre auditoire, sur le public cible que vous désirez toucher.
  • Quel est concrètement le message que je souhaite délivrer ?
  • Comment faire passer mon message ? : quels sont les moyens, les supports à utiliser pour optimiser mon storytelling ?

En répondant à ces 3 premières questions, vous avez déjà une base et une direction précises pour votre prise de parole en public.

Appuyez-vous sur des notes utiles

Même si les notes ne sont pas nécessairement obligatoires, elles demeurent un moyen de vous rassurer en cas de panne ou d’oubli.
Elles sont surtout comme des balises pour que vous restiez focalisé sur le contenu de votre discours.

S'appuyer sur des notes pour une meilleure structure du discours

Ainsi, si vous vous sentez plus à l’aise avec quelques notes, n’hésitez pas à les utiliser sans toutefois perdre l’attention de votre public.

Pour cela, voici quelques petites astuces pratiques :

  • Ne pas écrire de longues phrases : inscrivez uniquement des idées ou des mots-clés. Ces notes vous serviront à rebondir durant la prise de parole ;
  • Rédiger un sommaire de votre conférence ou du message de la vente ;
  • Écrire des notes courtes, précises qui ne vont pas vous déstabiliser durant votre discours.

Choisissez le bon support

Enfin, une fois que vous savez ce que vous avez à dire, que vous savez à qui vous vous adressez, que votre prise de parole est structurée en suivant un ordre de lecture précis, vous pouvez déterminer le meilleur support pour votre intervention.

Le bon support pour la structure de votre discours.

N’oubliez pas de prendre en compte la teneur de votre message et la manière dont vous désirez faire passer votre message.


Certains vont préférer quelque chose de relativement statique avec un diaporama et des PowerPoint. D’autres, a contrario, vont s’orienter vers le format vidéo.
Il est aussi possible de mélanger les supports. Toutefois, veillez à ce cela ne vienne pas perturber le déroulement de votre présentation.

Plus votre prise de parole sera simple et concise, mieux le message sera entendu et compris.
C’est une de clés du storytelling dans la vente, mais aussi dans la présentation de n’importe quel produit ou service.

L’importance de la prise de parole en public

By Siegfried HAACK

Quand on interroge les gens à propos de leurs phobies, parler en public est une notion qui revient souvent sur les lèvres.

C’est une peur ancestrale qui est ancrée en chacun de nous. Nous avons peur d’être jugé ou de ne pas être accepté, d’être mal considéré, voire incompris.

Pourtant, l’art oratoire s’avère essentiel dans de nombreux domaines, que ce soit dans la sphère professionnelle comme dans la vie de tous les jours.

Le pouvoir de la parole

Tant que vous ne dites rien, vous ne prenez aucun risque d’apparaître en discordance avec ce que pensent les autres.

Mais, à partir du moment où vous prenez publiquement la parole, vous émettez une opinion qui reflète votre pensée, votre personnalité, vos souhaits, vos envies, vos attentes.

Le pouvoir des mots

Pouvoir s’exprimer publiquement est une véritable source d’épanouissement personnel et de connaissance sur soi.

C’est par ce média que vous allez pouvoir vous exprimer, convaincre, informer, renseigner, motiver, inspirer autour de vous.

Une qualité à acquérir

Mais cette qualité est loin d’être innée : si certains semblent à l’aise à parler ouvertement en public, pour beaucoup d’entre nous, cela relève du challenge ultime, n’est-ce pas ?

Les qualités pour parler en public.

Entre les codes familiaux, sociétaux, culturels, scolaires, nous avons rarement l’occasion de pouvoir nous exprimer pleinement en public.

En milieu professionnel — que ce soit en entreprise, en économie, en politique ou encore dans le commerce et la vente — cette maitrise de l’art oratoire est essentielle si vous voulez gagner en crédibilité, si vous désirez communiquer sur vos intentions et délivrer un certain message.

Pourquoi apprendre à parler en public ?

Les occasions de parler en public sont nombreuses et quotidiennes.

Cela peut être dans le cadre d’un entretien d’embauche, dans une négociation pour un prêt immobilier, pour convaincre un client de se tourner vers un de vos produits ou services, ou alors quand on vous demande de prendre la parole à la fin d’un repas ou d’une réunion, etc.

Les objectifs de savoir bien parler en public.

Savoir s’exprimer en public, c’est savoir raconter une histoire dans laquelle votre interlocuteur va devenir un participant actif.

On parle de storytelling, un art oratoire ou une méthode de communication qui se base sur une narration afin de faire passer un message.

Le besoin d’une formation

Comme cette qualité n’est pas évidente pour tout le monde, le mieux est encore de se former à la prise de parole en public pour éviter toute source de stress et gagner en confiance.

Ainsi, une formation sur une prise de parole en public peut s’avérer très utile.

Ce sera alors l’occasion pour apprendre à utiliser vos émotions et en faire une force pour vous affirmer.

Se former à parler en public

Vous apprendrez à maîtriser et à gérer votre trac, votre stress, à contrôler votre respiration, à organiser vos idées, à maintenir la même intonation de la voix, à utiliser le langage non verbal.

Quel que soit votre secteur d’activité, il y aura toujours un moment où vous devrez donner une opinion, vous affirmer sur tel projet ou idée, convaincre un client, vendre un produit.

Avec la formation de prise de parole en public, vous allez assurément maîtriser toutes les techniques qui favorisent ce contexte, car vous connaîtrez en plus vos points forts comme vos faiblesses pour une communication juste et pertinente.

1 4 5 6